Nos amies les stars (part 4)

25 Juillet 2007

Pour celles et ceux qui lisent mon blog depuis quelque temps, vous vous souviendrez peut-être des sagas de l'été où je racontais ma visite chez certaines stars de la blogosphère, tel un Stéphane Bern du monde virtuel. (ici, ici, ou encore ici).

Depuis le temps, certaines stars sont restées, d'autres ont disparu, d'autres encore sont apparues, agrandissant toujours le gotha du monde des blogs. C'est de ces personnes-là que je vais vous parler aujourd'hui, tel un journal people qu'on lit sur la plage en mangeant un beignet qui croustille à cause des grains de sable. Merci encore à ces stars de m'avoir ouvert leur porte et de s'être prêté au jeu, certains n'aimant pas être pris en photo.



Blog Damned (http://blogdamned.free.fr)



Derrière ce nom absurde se cache en réalité 5 joyeux troubadours, de gauche à droite : Olga (eh oui, c'est un homme !), Goupil Acnéique, Clotka, Flan (un homme aussi !) et Guest star, un blogueur qui poste de temps en temps chez eux. L'atmosphère est vraiment très décontractée chez les Damned, ça rote, ça pète et Goupil se promène la plupart du temps simplement vêtu d'une simple chaussette. Ils vivent tous ensemble dans un loft du 3ème arrondissement de Paris et parfois s'amusent à taper Clotka, car ils s'ennuient souvent. Le blog pour eux, "c'est un peu une façon d'expulser [leur] violence", me confie Olga. " Si on ne dessine pas, on a vite tendance à devenir hyperactifs et casser des choses.. Ca nous calme.. un peu" raconte Flan.



Pénélope Jolicoeur (http://www.penelope-jolicoeur.com)



C'est dans la ville de Charleroi que j'avais rendez-vous avec la célèbre Pénélope Jolicoeur, qui fait désormais parler d'elle de plus en plus. En arrivant chez elle dans son petit studio de 10m², j'étais très étonné car je m'attendais à une autre personne à vrai dire. "Les gens pensent souvent que je ressemble au personnage de mon blog.. Mais si on ne peut plus rien inventer, c'est triste !" me dit-elle en buvant son bol de Ricoré. Graphiste/illustratrice freelance, Pénélope travaille de chez elle, ce qui présente de nombreux avantages : "Je reste en survetement quasiment toute la journée, c'est plus confortable. Mais j'aimerais bien avoir de beaux vêtements, des robes, des décolletés etc... Du coup je me dessine comme ça sur mon blog, ça me fait rêver !". Un petit ami, un appartement à Paris, Pénélope raconte beaucoup de jolies choses sur son blog. "Sincèrement, si j'avais raconté ma vie à Charleroi, je ne pense pas qu'il y aurait autant de monde qui me lirait." me confit-elle, avant de sortir sa pipe à crack pour échapper à ce difficile quotidien.



La vie du lutin (http://laviedulutin.over-blog.com/)



Depuis quelques années maintenant, ce blog fait parti des incontournables de la bédéblogosphère. Drôle, frais, émouvant, les aventures de Victor ont vite pris place dans le coeur des français. Mais ce qu'ils ne savent pas, c'est qu'une petite fille maline est derrière tout ça ! Aline, 9 ans, n'en revient toujours pas : "Vers l'âge de 4 ans, je me suis inventé un ami imaginaire dans ma tête, comme beaucoup de jeunes. Je l'ai appelé Victor et je lui faisais des histoires rigolotes. Et puis un jour j'ai commencé à le dessiner, et comme les blogs BD commençaient à arriver sur Internet, j'ai décidé d'en faire un blog." Difficile de ne pas craquer devant cette jolie petite bouille rondelette ! "J'ai plein d'autres amis dans ma tête, des hannetons, un croque-mort, une tranche de jambon, Tito le crapaud, et une famille de pandas, et encore d'autres.. je leur parle tous les jours, je vis avec eux", me dit-elle en secouant nerveusement sa tête de spasmes, de plus en plus enervée. C'est alors que sa maman m'a demandé de m'en aller, mais je suis reparti la tête pleine de rêves.



Aseyn & Loïc Sécheresse(http://aseyn.canalblog.com/- http://loic.secheresse.free.fr/blog/)

Aseyn, de son vrai nom Thomas Glondon, et Loïc se sont connus dans la société de comptabilité où ils travaillent tous les deux, à la Défense il y a maintenant 6 ans. Plutôt mauvais en maths et paresseux sur les bords, ils se sont retrouvés au fond des salles de réunion, en train de dessiner derrière leur attaché-case. Durant 6 longues années, ils ont ainsi progressé en dessin, à défaut de voir leur carrière évoluer. "Qu'importe, me raconte Loïc, on s'éclate bien à faire ça, et puis on est payé, on va pas se plaindre !". "Le plus embêtant je dirais, dit Aseyn, c'est de se lever tous les matins. Se raser, s'habiller correctement... Je ne m'y ferai jamais je pense".
A midi ils m'ont invité dans un très bon restaurant parisien où nous nous sommes bien amusés, puis à 16h je les ai laissé car ils devaient retourner dans leur bureau. "Déjà qu'on ne fait pas grand-chose, on essaie de pas abuser non plus" lance Loïc, titubant avant de monter sur sa moto.



Fabrice Tarrin (http://www.fabricetarrin.com/blog/)

J'avais rendez-vous avec Fabrice chez lui, dans la jolie ville de Montpellier. Plutôt nerveux, je m'attendais à une blague, un piège comme il sait si bien le faire le bougre. Mais non, quand j'ai sonné à la porte, c'est un homme abattu que j'ai découvert, à mon grand étonnement.
"Depuis que j'ai arrêté mon blog, je ne suis plus le même. J'ai pris 25 kg tu te rends compte !!". Sa chambre est petite, et il ne doit pas l'aérer souvent d'après l'odeur qui y règne. "Franchement, le blog avait ses mauvais côtés, mais maintenant je regrette de l'avoir fermé. J'en ai mal aux tripes." Ce qui lui manque le plus ? Les mails de fan me confit-il. Les pique-nique dans l'herbe avec de jolies filles. "Passer de 15 000 visiteurs par jour à zéro, ça t'en fout un coup, crois-moi". Sa mine est triste, et il semble totalement déboussolé, les pieds nus marchant dans les cendriers qui débordent.



Martin Vidberg (http://www.bulledair.com/everland2)



Quelle surprise que de rentrer dans le bureau de Martin Vidberg ! En effet, on est bien loin de l'image paisible de l'instituteur tranquille, le pantalon en velours et la moustache soyeuse. Dans cette pièce que l'on pourrait croire sortie d'un film de science-fiction, se trouve une bonne vingtaine d'ordinateurs. "J'adore les statistiques, je sais exactement qui lit mon blog, à quelle heure, d'où il vient, et quelle page il regarde". Son emploi de fonctionnaire lui laissant beaucoup de temps libre, il passe le plus clair de ses 9 mois de congés annuels à peaufiner son système de stats. "Ma femme n'en peut plus, elle passe ses journées à s'occuper de Joseph notre enfant, et n'a du temps pour rien.. Moi ça me fait marrer !". Les yeux rougis par les tubes cathodiques, Martin est heureux : "Hier, un cambodgien est venu sur mon blog. Ca m'a ému. Internet est vraiment un outil merveilleux".



Erwann Surcouf (http://erwann.surcouf.free.fr/blog/dotclear/)




On s'est bien amusé avec Erwann ce jour-là ! Tout d'abord un verre de porto, des curly, l'homme sait recevoir. Erwann Surcouf, de son vrai nom Yann Darty, est un homme à double casquette. "J'ai joué dans des films qui passent sur M6 pendant une dizaine d'années. Et puis, j'ai décidé de donner un tournant à ma carrière. Alors j'ai appris le dessin en lisant le blog de Larcenet sur qui j'ai tout pompé, comme tout le monde quoi." La chaleur de cet homme est aussi agréable que sa tapisserie en moquette. "Je prends la vie comme elle vient, je suis un bon vivant. Et bon vivant rime avec prévoyant !". Puis nous nous sommes promené au bord de la Seine où il m'a raconté sa visite au festival d'Angoulême, tellement ininteressante que j'ai coupé court à la conversation au bout de 2 heures, en le remerciant poliment.
Partager sur :
113 commentaires
© Kek - Zanorg.com 2020